KURT HENTSCHLÄGER (AT/US)

FEED.X

FESTIVALINTERNATIONAL D'ART NUMÉRIQUE

USINE C - 23H

13 - 15 juin 2019, Montréal, Canada

BIO - KURT HENTSCHLÄGER

L'artiste autrichien basé à New York, Kurt Hentschläger, crée des installations et des performances audiovisuelles immersives.

Entre 1992 et 2003, il a travaillé en collaboration au sein du duo d'artistes
"Granular-Synthesis".

Les œuvres de Hentschläger se caractérisent par leur
caractère viscéral et immersif, comme dans ZEE et FEED, par des effets perceptifs extrêmes, composés de lumière, son et brouillard.

Ces œuvres affectent physiologiquement l'expérience du spectateur. Sa série CLUSTER s'appuie sur l'étrange, en dépeignant des représentations en 3D de créatures humanoïdes qui ne peuvent exister qu'en flux dynamique, semblant tourbillonner et couler comme le vent, apparemment désarticulées de l'écran sur lequel elles sont projetées. Ses travaux les plus récents et émergents, dont MEASURE et ORT, retracent le concept de nature et d'appropriation de la nature au XXIe siècle.

En 2012, il a été chargé, dans le cadre du programme culturel des Jeux Olympiques de Londres / Festival de Londres 2012, de créer CORE, une installation symphonique de grande envergure.

Plus récemment, il a créé SOL, une installation audiovisuelle immersive à la Halle Berghain à Berlin en janvier 2017 et ORT au Havre, un projet 360 sur le bâtiment "Le Volcan" d'Oscar Niemeyer.

De 2013 à 2018, il a enseigné comme artiste invité à temps plein à l'École de l'Art Institute of Chicago.

FEED.X

PREMIÈRE NORD AMÉRICAINE

FEED.X est une performance se déroulant dans un environnement artificiel, sans interprète humain en chair et en os. C’est une œuvre viscérale par nature.

 

La version initiale, FEED, a été conçue en 2004, avec l'intention d’exprimer une dualité de l'espace réel et de l'espace produit.

FEED.X, 14 ans plus tard, fait moins la distinction sensorielle entre le réel et le simulé, mettant en scène une réalité plus unifiée, quoiqu’encore hybride, où les frontières s'effondrent sans discontinuer. C'est le nouveau réel hybride prothétique : physique mais toujours simulé, naturel mais toujours construit.

 

FEED.X passe par deux étapes en apparence opposées. La première partie, composée d'animations génératives, place le spectateur dans une configuration de prime abord traditionnelle, avec projection frontale. Des personnages en 3D volent et dansent sur l'écran, comme une nuée d'oiseaux sous l'effet d'une drogue, suivant ce qui semble être une chorégraphie semi-autonome et semi-consciente. Ils courent, flottent et se heurtent les uns contre les autres dans un monde mouvant à la gravité instable, chacun émettant un bourdonnement en se déplaçant à travers l’espace.

 

Après vingt minutes, cette chorégraphie virtuelle se transforme en un amalgame d'un autre monde, fait de brouillard artificiel épais, d'intenses éclairs et de lumière stroboscopique, induisant une perte totale de l'orientation spatiale et visuelle. Un paysage sonore numérique-analogique, construit à partir de la réminiscence de motifs visuels et de généreuses sous-basses, accentue l'atmosphère sublimement chargée.

 

FEED.X pointe les limites de la perception humaine, utilisant à la fois privation et surcharge sensorielles, pour immerger son public dans une architecture apparemment infinie, kaléidoscopique, un royaume de purs lumière et son.

 

Le nombre de places est limité.

ATTENTION :

cette performance immersive ne convient pas aux personnes souffrant d'épilepsie ou de claustrophobie. Un document de décharge de responsabilité doit être signé par chaque spectateur avant d’entrer dans la salle.

© Kurt Hentschlager – 2018
OgreBullet and Max/MSP

Programmation : Rob Ramirez Ableton

Live and Max for Live Design: Ian Brill
Project Assistance: Alp Seyrekbasan
Production: Humanew LLC
Co-production and touring: Richard Castelli - Epidemic

CONTACT

5445 de Gaspé Avenue

space 104, Montreal 

QC, Canada H2T 3B2 

514-524-0208

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • Blanc Vimeo Icône

INFORMATION

INFOLETTRE

© ELEKTRA 1999 - 2018. Tous droits réservés