press to zoom

SOPHIE AUGER (QC-CA)

 

IF A TOKEN COULD SPEAK

GALERIE ELEKTRA 
12 MAI - 18 JUIN 2022 - Montréal, Québec, Canada

Ouverture - Jeudi 12 mai -12h-18h

Du mardi au samedi : de 12 h à 17 h

Entrée libre

 

BIO 

 

Sophie Auger est une artiste interdisciplinaire originaire de Québec et chargée de cours à la Parsons School of Design et Rutgers University. Son travail déconstruit diverses technologies de diffusion de l’image en opérant à travers écrans et projecteurs, lieux de diffusion et marchés de l’art. Sa pratique changeante prend de nombreuses formes : installation vidéo, publication, photographie, expérimentation sur la blockchain, performance radiophonique, ou construction de projecteurs sculpturaux. Auger est titulaire d’un BFA de l’université Concordia (2016) et d’un MFA de Mason Gross School of the Arts (2022). Son travail a récemment été présenté au Centre d'art contemporain d'Helsinki (2021) et bientôt à la galerie Wesbeth à New York (2022).

 Les lots affichés dans Catalog sont disponibles en version NFT ici

Le NFT déroge à la structure de diffusion traditionnelle de l’exposition qui est souvent délimitée par un futur (annonce de l’exposition), un présent (ouverture des portes de l’institution) et un passé (archive). Plutôt, l’œuvre, son archive et sa vente sont aplatis dans une seule expérience. En effet, le NFT n’est pas une image, mais un assemblage de toutes ses métadonnées. Il s’agit en quelque sorte d’une archive, et c’est celle-ci qui est vendue sur les marchés de la blockchain. Les œuvres de l’exposition If a Token Could Speak interrogent le statut de l’objet de collection en question : s’agit-il d’une œuvre d’art ou d’une archive ?

 

Le NFT incarne un acte d'équilibre entre le divertissement des médias de masse et les arts ; le vocabulaire utilisé pour le décrire appartient aux deux. À travers ses expérimentations en cryptographie et dans le nouveau contexte de diffusion offert par la blockchain, Sophie Auger s’intéresse aux questions suivantes: à quel moment la vie d'une œuvre commence-t-elle, continue-t-elle et se termine-t-elle ? À quel moment le public fait-il l'expérience de l'œuvre? Quand et comment une expérience devient-elle passée ?

 

Dans la vidéo If a Token Could Speak (2022), un NFT célèbre le tour de force néolibéral de la blockchain qui permet à n’importe quelle image sans qualité, cent fois téléchargée, partagée, et reformatée d'obtenir la même valeur qu’une rare œuvre d’art. Présentée dans la vitrine, l’œuvre Catalog (2022) est un catalogue de vente aux enchères sous la forme d'une vidéo holographique. Tous les éléments qui composent l’exposition à la Galerie ELEKTRA ont été enregistrés sur le réseau blockchain Tezos comme NFTs : les différentes étapes de création des œuvres, les personnages de la vidéo If a Token Could Speak, le communiqué de presse, l’archive de l’exposition et sa documentation ont été donnés une valeur individuelle et sont vendus aux enchères. Les dispositifs holographiques sont habituellement destinés à un usage commercial (dans les magasins, salles de sport ou les fast foods) et présentent des produits de façon visuellement dynamique pour attirer les consommateurs.

 

Lectures complémentaires

  • Wark, McKenzie. My Collectible Ass. e-flux, Journal #85, Oct. 2017.

  • Steyerl, Hito. In Defense of the Poor Image. e-flux, Journal #10, Nov. 2009.

  • Rivers, Tina. Token Gesture: Tina Rivers Ryan on NFTs. Artforum International, Mai 2021.

  • Tomas, David. Consigned for Auction: A User’s Manual. Artexte, Montréal, 2013.

  • Benjamin, Walter. “The Work of Art in the Age of Mechanical Reproduction”. Harvard University Press, 2008.

Photo: Alejandro Escamilla