press to zoom

KATHERINE MELANÇON (QC-CA)

& Anthurium Andreanum, Crassula Arborescens, Pilea Peperomioides, Saxifraga Stonolifera et Stromanthe Sanguinea, Epson 11000XL, Metashaphe, Qlone

Vers un parlement du vivant I, 2019-2021

GALERIE ELEKTRA 
28 AOÛT - 2 OCTOBRE, 2021 Montréal, Canada

Ouverture - Samedi, 28 août, 12-17H
Mardi – Vendredi 10–17H, Samedi 12-17H

BIO & DÉMARCHE

 

Vit et travaille à Montréal, QC, Canada

Ma pratique s’intéresse au processus, aux outils et aux matériaux non-traditionnels et l’utilisation de la photographie sans caméra pour révéler des aspects cachés du naturel.
À travers des cycles de métamorphoses entre le virtuel et le matériel, je crée de nouvelles «semences» que je plante dans différents matériaux pour découvrir ce qui peut en émerger – le point de départ de ces cycles est souvent le scanogramme de spécimens naturels issus d’un territoire précis.

Récemment, ma pratique incorpore mes intérêts pour le spirituel, ses utopies et ses projets expérimentaux. Le concept de flatness m’intéresse pour ses capacités à repenser la société sans, ou avec de différentes hiérarchies, incluant les être vivants non-humains. Dans mes dernières oeuvres, la nature controle ce qui est créé par l’humain.

  • Instagram

Extraire, modeler, transférer, assembler, modifier, filtrer, imprimer, monter, exporter, encadrer : dominer.
Que devient le monde, l’art y compris, alors que nous assistons à « l’effondrement du fantasme de contrôle de l’humain » (Eve Seguin)? Que pourrait-être l’expérience de l’art s’il était créé avec le vivant non-humain ? Et si on l'écoutait, lui portait réellement attention et lui donnait le dernier mot, que serait le monde ?

L’oeuvre explore modestement ces grandes questions en remettant entre les mains de plantes le contrôle de leur propre représentation. Cette représentation est constituée de la rencontre de trois modes de capture d’image dont les niveaux de sophistication s'opposent : la photogrammétrie professionnelle, la capture 2D par numériseur et la capture 3D par application gratuite et amateure. Le résultat est une compression de temps et d'espaces multiples en une séquence « cubiste » qui suggère le nivellement des hiérarchies pour redessiner nos relations et notre organisation.

L'oeuvre est une forme d'hommage à TV Garden de l'artiste Nam June Païk.

Collaborateurs : Jean-François Clermont, Denis Le Breton, Pascale Tétrault, Thomas Watson

 

Matériaux : Arduino, écrans, image animée créée par capture 3D gratuite + photogrammétrie + scanographie 2D, plantes, terre.

 

Remerciements : Yan (Ateliers Clark), Alain (Elektra), William et Dominic (Plantzy), Arissa Daniel-Leclerc (autrice), Eve Seguin (Politologue)

Avec le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec 

CALQ_600_280.jpg