DAVID SPRIGGS [UK/BC-CA]

Gravity Series, 2018

5e Biennale internationale d'art numérique 

Arsenal art contemporain Montréal 

19.11.2021 - 13.02.2022

BIO

L'œuvre de David Spriggs se situe dans un espace à mi-chemin entre les deux et les trois dimensions. Dans son travail, il explore les phénomènes, l'espace-temps et le mouvement, la couleur, les systèmes visuels et de surveillance, les stratégies et les symboles du pouvoir, et les frontières de la forme et de la perception. Spriggs est connu sur la scène internationale pour ses installations uniques en 3D à grande échelle, à caractère éphémère, qui utilisent une technique qu'il a inauguré en 1999 en superposant des images transparentes.

David Spriggs est actuellement basé à Vancouver, CB. Il est né en 1978 à Manchester, en Angleterre, et a immigré au Canada en 1992. Il a obtenu une maîtrise en beaux-arts de l'Université Concordia, à Montréal, et un baccalauréat en beaux-arts de l'Université Emily Carr, à Vancouver. Il a fait des résidences au Central St. Martin's College of Art de Londres, en Angleterre (1999) et à l'Université Bauhaus de Weimar, en Allemagne (2006). Il a exposé à l'échelle internationale dans des galeries et des musées tels que : Musée de La Poste Paris, Powerlong Museum Shanghai, Messums Wiltshire UK, Arsenal Montréal, la 5ème Biennale de Prague, la Louis Vuitton Gallery Macau, et le Sharjah Art Museum UAE. Son travail se retrouve dans de nombreuses collections prestigieuses telles que : Hyatt Centric Hong Kong, Queens Marque Halifax, le Musée des Beaux-Arts de Montréal et le Musée national des Beaux-Arts du Québec.

David-Spriggs-Gravity-Series-04_web.jpg

Acrylique sur plexiglas en couches dans une vitrine en plexiglas éclairée par LED, 81 x 20 x 84 cm

La forme est la configuration visible des parties qui s'assemblent pour créer une (autre) forme ou une structure. Les cubistes ont peint des objets simultanément à partir de plusieurs points de vue sur une même image. Ils représentaient en fait la façon dont nous percevons et appréhendons une forme à partir d'une association de différents points de vue. C'est dans notre esprit que nous rapprochons ces différents points de vue pour comprendre comment un objet réside dans l'espace.  De la même manière, les différentes superpositions de couches de "Gravity" fusionnent dans notre esprit pour révéler le caractère d'une forme tridimensionnelle. Nous percevons simultanément toutes les images de "Gravity" en une forme, mais une forme sans limites.

Le mouvement implicite autour d'un axe central dans "Gravity" n'est pas sans rappeler la navigation circulaire du spectateur qui se promène autour de l'œuvre afin d'en comprendre la nature tridimensionnelle.